Ville d'Oxbow

Humains, Nekos, Inus, Usagis, Sorciers, Sorcières, Elfes, Anges et Démons, toutes les catégories pour se faire une place.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le maître et son élève... [Hakuri]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le maître et son élève... [Hakuri]   Lun 13 Avr - 11:47

Elle laissa Hakuri en plan dans l'entrée, pour aller préparer le lit du petit. Son studio était assez large pour un studio. Elle avait deux pièces, une petite où elle dormait et une grande où se trouvait aussi la cuisine. Elle alla dans sa minuscule chambre, défit les couverture, réarrangea les oreillers. Elle appela Hakuri pour qu'il puisse déposer le petit dans le lit. Il se réveilla à moitié quand Mai le recouvra des couvertures. Elle s'assit à côté de lui, se pencha vers son oreille et lui murmura avec une voix douce.

"Alors petit bonhomme, que je t'explique, tu es chez moi pour la nuit. Je te rammenerais demain chez toi. En attendant dors bien, et si on fait trop de bruit, qu'on te dérange, ou que tu as besoin de quelque chose, tu m'appelles, d'accord? Bonne nuit mon coeur."

Elle l'embrassa sur la joue. Il ferma les yeux et se rendormit immédiatement. Mai resta quelques instant à le contempler. Puis elle se leva et ferma la porte de la chambre derrière elle. Elle désigna un fauteuil à Hakuri.

"Vas-y, prends place. Je te sers quelque chose?"

Sa 'grande' pièce était compsé d'un comptior, derrière lequel se trouvait la cuisine du studio. Elle alla donc derrière le comptoir, sortit deux verres et attendit la réponse d'Hakuri. En attendant elle le regarda pour la énième fois. Elle ne l'avait jamais autant contemplé de sa vie qu'aujourd'hui. Il était vraiment impressionnant avec ses habits noirs, son collier, et surtout, pour Mai, ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Hakuri

avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 06/04/2009
Age : 26
Localisation : Sur les pas d'un avenir incertain

Feuille de personnage
Age du personnage ::
Maître de :: Mira
Soumis à :: Mira

MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   Lun 13 Avr - 16:10

-un coktail, celui que tu saura le mieux faire, mais pas trop fort.
Lui aait-il répondu. Il n'avait rien dit depuis qu'ils avaient quitté les forains et il se sentait un peu mal a l'aise, sa propre eleve etant a present aussi agé que lui d'apparence il trouvait ca genant et cela lui fit penser a mira. Il se decontracta et observa autours de lui, l'endroit etait charmant et semblait confortable, Mai était bien installée. La deco était simple mais de bon gout. Il s'assit calmement a la place designée et attendit qu'elle ne commence la discution, en effet, elle n'avait abordée que les grandes ligne car une année entière, c'est long a raconté, et il fallait qu'elle lui parle des experience et des lecons qu'elle a tiré de ses voyages. il attendit patiement pendant le someil du petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   Lun 13 Avr - 19:06

Mai sortit différents alcools, elfs bien sûr... puis fit un coktail pour son ancien maître, puis rangea les bouteilles sous le bar. Puis elle sortit une bouteille de limonade et du sirop de fraise, et se fit un mélange. Elle prit les deux verres, donna le sien à Hakuri et posa le sien sur la table. Elle se leva, prit son arc et le rangea sur les clous qu'elle avait mis sur les murs exprès. Elle le posa donc et posa son carquois, à côté. Elle sortit le poignard de sa botte, et le fit disparaître dans le tiroir de la table. Et enfin elle s'assit à côté de son maître, sur le seul canapé de son studio. Elle se mit en tailleur tranquilement. Elle s'était mis à l'aise...
Puis elle prit son verre, but une gorgée et se décida enfin à parler à son maître.

"Quand nous étions tout les deux assis dans l'herbe, en train de parler et de faire des assouplissements ensemble. Tu te souviens? J'ai senti mon coeur se briser en mille morceaux. Je suis parti en criant. Tu ne comprenais pas ce qui se passait. Depuis ce jour, je ne t'ai pas parlé, depuis que mon frère est mort, depuis que TON fils est mort."

Elle prit une deuxième gorgée.

"Je suis partie sur un coup de tête, comme tu as pu le remarquer. Je n'ai penser qu'à mon avenir, pas à ma mère. Je ne te l'ai jamais dit, mais le soir elle venait vers moi et m'insultait de 'batarde' [devine la référence! XD]. J'ai beaucoup souffert, et elle me disait de ne pas te dire ce qu'elle me disait car tu m'en voudrais. Je me suis toujours tu, même à la fin de mon apprentissage. Je détestais ma mère. Alors comprends que ce n'est pas pour elle que n'avais de la peine de partir, mais pour TOI!!! J'ai pensé tout les jours à toi. J'ai toujours continué à m'entraîner comme tu m'as appris. J'ai continuer ma formation seule. Après je ne sais pas quoi te dire. Pose moi des questions j'y répondrais, car je ne sais pas par où commencer."

Elle planta son regard dans le sien et attendit. Elle l'aimait plus qu'elle ne pensait, mais d'un amour fraternel.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuri

avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 06/04/2009
Age : 26
Localisation : Sur les pas d'un avenir incertain

Feuille de personnage
Age du personnage ::
Maître de :: Mira
Soumis à :: Mira

MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   Lun 13 Avr - 19:59

Hakuri l'ecouta, patiement. Son regard absorbait chaques paroles et les gravait dans sa mémoire au fur et a mesure. Jamais il ne se serais douter de ce qu'avancait Mai, sa chère disciple, quelle femme pouvait-elle etre, cette femme qu'il avait aimé, comment as t-il put etre aussi aveugle? Il regarda son verre tristement, il s'en voulait mais était fier de sa disciple, il l'avait élevé comme il avait put et cela, le remplissait de fierté. il savait qu'elle lui epargnait les details de la guerre et qu'elle n'en parlerais pas d'elle même, cela dit, exterieuriser ses experience pouvait etre crucial et il avait deja beaucoup de secret, il peut bien en garder d'utres.
En effet, la guerre qui avait sevie avait été particulièrement mortelle, beaucoup ont peri et les champs de batailles sentaient la mort quand il les avaient traversé.
-Parle moi de la guerre, parle moi des hommes a qui tu as oté la vie.
Il avait dtit ca calmement, comme si cela n'avait été que l'etape d'une vie, comme le fait d'avoir goutté pour la première fois à un plat, comme si il ne voulait savoir que ses impressions et non son jugement.
Il la regarda en attendant une reponse, se doutant que ce ne serais pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   Mar 14 Avr - 22:15

Mai regarda attentivement Hakuri, pour savoir si elle avait bien entendu!
*Oui oui, lui disaient ces deux yeux, réponds à ma question!*
Mai halucina, mais ne laissa paraître aucune émotion, tout se passait dans son for intérieur et rien ne paraissait en surface. Alors elle entama sa description sur un ton sans nuance, neutre, calme et posé.

"On arrive à cheval, à fond de train. C'est le seul moyen de transport trouvé pour se rendre là-bas. Toutes les voitures, tanks, moto ou autre sont mobilisés pour la guerre. On arrive, on regarde autour de soi, on arrive dans le camps, on donne son nom. Tous les regards se retournent sur son passage, parce que c'est une fille. Alors elle descend de cheval, et s'assied par terre, seule. Tout le monde la reconnait, tout le monde parle d'elle et un souffle d'espoir passe tout à coup sur l'armée. Elle avait choisi son camps, celui contre la dictature. La guerre commenca pendant la nuit. Elle prit son cheval et alla se cacher plus loin, dans la forêt. Alors là, elle descend de selle, souffle un coup et monte à l'arbre qui est à la lisière de la forêt. Elle monte le plus haut qu'elle puisse. Puis elle se pose, enlève les branchage, bande son arc et tire, tire, tire. Les flèches paraissent inépuisables. Les ennemis ne comprennent pas ce qui leur arrive, pourquioi utilisé des méthodes aussi vieille. Mais chacune des flèches atteint son but, toutes sans exception. Au bout d'un long moment, les ennemis la remarquent et commencent à charger dans sa direction, en tirant des balles. Elle les évite, toutes. Alors elle descent souplement de l'arbre, tout en continuant de tirer des flèches car elle peut le faire même en descendant l'arbre. Quand elle arrive en bas, plus que 25 mètres la sépare des ennemis, qui ont épuisé leur balle et qui avaient prévu, au cas où le sabre. Alors elle range doucement son arc sur son dos. Puis sort un poignard à une vitesse fulgurante et sort son épée. Et le combat commence. Elle se place entre deux arbres pour que le flux n'augmente pas à plus de trois personnes de front. Mais les ennemis passent derrière, infatiguable. Elle est encerclé elle et son cehval. Elle tue encore six personnes, monte sur son cheval en en envoyant la tête valsé d'un soldat. Puis elle fait partir son cheval au galpop. Elle laisse son poignard à hauteur de tête. Puis elle fonce dans la masse tout en parant les coups. Une balle fuse vers elle, elle la voit mais ne peut l'éviter. Alors elle se la prend en plein dans l'épaule. (instinctivement, Mai touche le creux de son épaule.) Elle lache son poignard, mais en sort un autre et se force à tuer, tuer toujours tuer pour sauver de smilliers d'autre personnes. Elle continue. Puis les boulets de canons surviennent. Son cheval en meurt. alors elle court et tue toujours mais arrive tout de même à tuer que des ennemis. Puis elle court, court jusqu'au camp adverse. Maintenant elle a réussit à récuperer une troupe d'une centaine de personnes armés jusqu'au dents. Ils arrivent à eux seuls à décimer la première tranchée, puis la seconde, puis la troisième. A la quatrième, ils se font repoussé. Ils ne sont plus que 40. Alors elle crit de rebrousser chemin. Ils court en sens inverse. Mais elle se rpend une balle dans la jambe et s'effondre. Mais un soldat la porte comme un vulgaire sac et la rapporte au camps. Puis la guerre continue. Elle se fait soigner et repart la semaine d'après, car elle guérit vite grâce à sa race. Et ça continue jusqu'à la fin de la guerre, c'est à dire 8 semaines plus tard. Puis à la fin, on se balade à travers les corps, quand on a gagné. On les ramène au camp, on les nomme, on les enterre et on brule les ennemis, qui sont tous mort sans exception. Alors là, c'est les pleurs des femmes qui découvrent que untel est mort, les cris des amis qui meurt. Le regard des familles qui vous regardent de travers car vous auriez du y passer à la place d'un des leur. Puis ils écoutent vos éloges et vous remercient. L'armée décore les soldats et la jeune femme. Elle est encore plus devenue populaire dans l'armée. Son arc a beaucoup servit, énormément même. Il a ôté plus d'une centaine de vie à lui seul. Puis elle s'en va après avoir rendu hommage à tout les morts. Le sang imprègnera d'ésormais toujours l'endroit de cette guerre atroce."

Ses yeux étaient dans le vide quand Mai a fini. Elle ne sentait pas le besoin de dire que la jeune fille c'était elle. Son maître l'aurait deviné depuis longtemps. Elle but son verre et se rapprocha tranquillement de son maître pour se reposer sur son épaule, geste familier pour eux, quand Mai ne se sentait pas bien. Elle attendit qu'il digère ces paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuri

avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 06/04/2009
Age : 26
Localisation : Sur les pas d'un avenir incertain

Feuille de personnage
Age du personnage ::
Maître de :: Mira
Soumis à :: Mira

MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   Mer 15 Avr - 17:00

Hakuri avait écouté son ancienne disciple attentivement, il avait connu quelques guerres mais ne s'en était jamais vraiment impliqué, les trouvant souvent trop irraisonnées et irreflechie.
Il ne loupa pas un seul details, chaquns ayant son importance dans le recit. Que sa disciple fut nommée en hero ne l'etonnait pas, il l'avait suffisement eduquée pour faire face a n'importe quelle circonstance. Mais tuer n'etait pas pour lui chose logique, bien que ca ne lui soit pas totalement inconnu. Mais une guerrre de cette envergure, elle n'auras pas dut y aller sans une bonne raison.
Il rebut une gorgée de coktail, tout en reflechissant a la conduite a adopter, mais n'ayant plus vraiment l'autorité du maitre vu leurs separation, il considera qu'elle etait a present seule juge de ses actes. Quand elle vint se loger pres de lui, il ne s'ecarta pas, se souvenant de ces instants lointain ou elle charchait refuge aupres de lui.
-Très interessant, un recit palpitant, cela a dut te rendre particulierement efficace dans certains domaines...bien que je n'approuve pas, c'est une experience forte interessante, que je garderais dans mes anales que je transmettrais a mon eleve lors de sa majeuritée. Tu sait, tuer n'a rien de mal, c'est juste un manque crucial de moral, masi la jalousie, ou autres sentiments peuvent la justifier partiellement, ainsi si tu as une bonne raison, cette guerre t'aura surement ete benefique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   Ven 24 Avr - 18:12

Mai plongea son regard longuement dans celui de son ancien maitre. Pas besoin de parole pour qu´il comprenne qu´il s´était trompé à son sujet.
Mai prit une grande inspiration et commenca son explication sur un ton neutre :

"Quand je suis en guerre ou quand j´otes la vie d´un homme ou autres monstes, le sentiment que j´ai en moi n´est pas de la jalousie ni de la vengeance pour un mort."

Elle appuya bien sur le mot mort pour qíl sache bien de qui elle parlait. Puis elle poursuivit.

"tu m´as apprit beaucoup de chose durant mon entrainemnt. Beaucoup de sentiments aussi. J´ai appris la tristesse quand mon frère est mort. je ne connaissais pas ce sentiment. Ainsi que celui de la solitude; quand j´étais au village, j´étais toujours avec toi ou avec ma m`re ou avec mon frère. je n´étais jamais seule. Quand j´allais chasser ou autre, tu étais toujours dans mes pensées. J´ai découvert aussi celui de l´oppression : quand mère m´obligeait de me taire face à toi. mais je peux t´affirmer que la vengeance et la jalousie sont deux sentiments complètement inconnus à mes yeux. Et jamais je ne tuerais quelqu´un par pur jalousie."

Elle finissa sa phrase en se levant puis en s´étirant. Elle alla à sa commode et sorti une cappe faite main.

"Ne croit pas que je t´ai oublié durant mon voyage, toi et tes lecons interminables de coutures!"

Elle déclara cette phrase en se tournant et en donnant à son maitre son chef-d´oeuvre : une cappe bleue faite avec des points très spéciaux. Le tissu était elfique. Elle commenca à rigoler. Le rire d´hakuri ne tarda pas à accompagner le sien. son travail était pitoyable. Elle ne savait pas coudre, et il lui avait toujours repprocher ce défaut.
Mai était contente. Le sujet sur son passé était clos pour la soirée. Elle savait bien qu´il voudrait plus de détail mais pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le maître et son élève... [Hakuri]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le maître et son élève... [Hakuri]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le brouillard se se lève
» Lève soupape Darmont et Morgan
» L'élève Ducobu tome 14 "en commençant par la fin"
» L'élève Ducobu
» Le voile se lève (enfin ?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville d'Oxbow :: La Ville ! :: Appartements :: Studio de Mai-
Sauter vers: