Ville d'Oxbow

Humains, Nekos, Inus, Usagis, Sorciers, Sorcières, Elfes, Anges et Démons, toutes les catégories pour se faire une place.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour à l'appart' plutôt inhabituel

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Ven 30 Jan - 22:10

Ne pouvant pas ouvrir la porte depuis l'épaule de Kurogane, Chris lui tendit ses clés, c'était facile, il n'y en a avant que deux sur le porte clé, une pour chaque verrou. Kurogane ouvrit la porte, et entra. Il ne fit aucun commentaire, mais Chris essaya de se tordre dans tous les sens possibles et imaginables, afin de vérifier ce qu'il avait laissé traîner ou pas dans l'appartement.
Tout était rangé... A l'exception de son épée, qui trônait royalement au milieu de la table basse du salon...

"Un... souvenir... et une sécurité au cas où."

Se justifia l'ange.

**Pourvu qu'il ne trouve rien d'autre...**

L'elf finit par le reposer pr terre maintenant qu'ils étaient dans l'appartement, et comme il attendait visiblement que Chris se soigne, celui-ci se dirigea vers des placards alignés contre le mur, et ouvrit celui dans lequel il croyait trouver un thermomètre et des médicaments... Malheureusement, quand il ouvrit la porte du placard, son révolver tomba. On voyait tout de suite que ces deux armes étaient à lui, car on pouvait facilement remarqué les armoiries identiques sur les deux. Les armoiries de la famille Ousaka. Dés que le révolver tomba, l'ange l'attrapa et le remit tout de suite dans le placard, qu'il referma avec violence, et jeta un regard à Kurogane en espérant qu'il n'ait rien vu.

**Que je tombe sur le placatd à grenade et c'est bon, je fais sauter l'immeuble...**

Il finit par trouver ce qu'il cherchait et alla s'asseoir, en tâchant de montrer qu'il n'était plus malade. Dommage, il ne réussit pas à ne pas louper le canapé, mais il se rattrapa et s'assit. Il n'esquissa plus aucun mouvement, et jetant le regard le plus froid possible à Kurogane, il attendit que celui-ci rejoigne Gabriele.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Ven 30 Jan - 23:40

Kurogane entra dans l'appartement et vit en évidence dans l'appartement une épée... Il la regarda avec un air intrigué, en tout cas elle était belle. Il le regarda et vit son air gêner et il sourit.
Il continua de marcher et le posa sur son lit il attendit alors qu'il prenne ses médicaments et quil se soigne. Il le remaqrua et se dirigea vers une armoire, il l'ouvrit et un revolver tomba. Il le ramassa aussi vite qu'il put et regarda dans la direction de Kurogane pour voir s'il avait vu. Celui-ci forcément l'avait vu et il s'empressa de s'éfforcer a ne pas rigoler.
Il détourna la tête et Chris finit pas trouver sa boite de médicaments ... Il alla faire un tour pour voir l'appartement. C'était bien ranger à part lépée qui trainait en plein milieu...

"Dis Chris tu sais que si jamais on te vois avec sa on va t'arrêter faudrais faire un peu attention, imagine qu'Eria tombe dessus... Sa serais ta fête..."

Il sourit rien qu'à l'idée de voir Eria lui piquer une crise à cause de son épée. Cela aurait été interréssant, voir très intérréssant. Mais il ne fallait pas lui souhaiter de malheur, le pauvre déjà qu'il devait arriver à la suporter... Bon lui il suportait bien Gabriele alors... Eria devait pas être pire... En tout cas elle lui laissait certainement pas des susson chaque fois... Il se retrouvait avec une marque rouge sur le coup... Il devait alors prendre des cols, pour qu'on évite de les voirs...
Fallait voir le bon côté des choses, c'était quand même agréable... Il commençait à fantasmé beaucoup trop, il secoua la tête et revins vers Chris. Il vit son visage translucide, il se précipita vers lui et le coucha dans son lit.

"Tu es vraiment, mais alors vraiment translucide, tu n'es même pas blanc parce que tu l'es naturellement, mais tu es translucide... moi vivant tu sortiras pas tant que tu n'iras pas mieux..."

Il le regarda gravement cette fois, il avait vraiment peur qu'il tombe dasn le coma... Et si jamais Eria voyait sa elle serait furieuse... contre lui... Alors il fallait absolument qu'il aille mieut.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Sam 31 Jan - 15:27

Depuis la première fois qu'ils se connaissaient, Chris éclata franchement de rire.

" "Tu es translucide !" Désolé mais tu me rappelles ma mère !"

Devant le regard de Kurogane, il ne put s'arrêter de rire, mais il s'arrêta vite quand une toux le prit. Il regarda la boîte de médicaments, avec une moue dégoutée. C'était ceux qu'il détestait le plus... Mais après avoir entendu Kurogane dire qu'il espérait ne pas lui faire avalé du poison, il préférait les prendre. Il jeta un coup au salon, l'épée n'avait pas bougé, mais elle n'était toujours pas très discrète, avec les rayons du soleil qui se reflétaient sur la lame où était gravé "Christopher Ousaka"...

"Bon... ben.... Médicaments alors..."

Ce fut sans enthousiasme qu'il les sortit de la boîte, et les jaugea en se demandant s'il ne devrait pas faire semblant de les avaler. Il tâcha de se rappeler les traitements de l'infirmière à l'armée, pour se redonner courage et se dire que ce n'était si terrible... Le plus vite possible, il en mit un dans sa bouche, et l'avala sans prendre d'eau. Il dut faire une tête inimaginable pour lui, car il vit Kurogane sourire.

"Voilà, je les ai pris, tu peux retourner auprès de Gabriele maintenant !"

Il tourna la tête immédiatement du côté opposé de la pièce, et essayait d'avaler sa salive le plus souvent possible pour finir d'avaler, car finalement sans eau, ça ne passait pas si bien que ça. Il ferma les yeux pour ne pas avoir à voir l'air amusé de l'elf.
Il refit le même rêve exactement, dans les moindres et eut l'impression de le supporter mieux cette fois, car il connaissait déjà la fin, mais elle fut tout aussi atroce. Le sang de ses camarades coula jusqu'à ses pieds, et il vit alors le chef de l'armée adverse. Sans réfléchir, par instinct sûrement, il leva son épée et courut prêt à le tuer, pour venger ses camarades, il n'avait pas eu le temps d'abattre son épée qu'il reçut une gifle. Surpris, il tomba à genou, et tout s'éclaircit et il vit autour de lui, le ciel noir de nuages menaçants se transformer en murs, les murs de son apartement, et lui à genou par terre tremblant presque et suant comme s'il avait couru quatre fois le marathon, et Kurogane une main levé, debout devant lui.

* Je me suis endormi ?! *

Logique... il s'était apparemment levé de son lit, et il ne s'en souvenait plus... Il ne se souvenait pas non plus avoir saisi son épée, et pourtant elle se tenait maintenant dans sa main droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 1 Fév - 1:33

Kurogane le regarda s'agiter dans son sommeil, car Chris c'était endormit de nouveau. Sauf que cette fois il devint somnembule. Il se leva de son lit pour aller prendre l'épée dans le salon. Kurogane ouvrit grand les yeux, il dut alors se dêpecher de venir vers avant qu'il n'attaque, car c'est cela qu'il s'appretait à faire. Sans vraiment le vouloir, et il n'avait pas du tout prévu de faire sa mais il fut obliger de lui donner une giffle pour le rêveiller.
Chris ouvrit enfin les yeux et le vit avec une main levé au dessus de lui. Chris regarda ensuite sa main, il y découvrit son épée.
Kurogane compris alors que Chris avait vraiment du faire un rêve horrible, il était encore plus translucide qu'avant.
Kurogane furieux contre lui même lui prit l'épée des mains la posa en dessous d'un meuble et prit Chris sur son épaule (encore une fois). Il le reposa sur le lit et remonta les couvertures sur lui.

"Toi tu vas rester tranquillement au lit et ne pls bouger. Je te prépare un remede maison. Ne t'inquiete ce ne sont que des plantes, tu n'en mourras pas , je les connais bien"

Il eut un sourire crispé, et rentra dans la cuisine pour lui préparer son médicament. Il était socieux, la santer de Chris n'était pas du au simple fait qu'il soit malade physiquement. Une maladie bie plus grave le faisait souffrire... Lui pourraissait l'intérieur de son subconcsient juqu'à hanter son concsient et à venir lui dévorer le peut de force qui lui reste. C'est pour cela qu'il était malade, il était tellement angoisser que quelqu'un meurt par sa faute ou soit ne serais-ce que blesser par sa faute qu'il s'en voudrait au point d'en mourir. Il fallait qu'il apprenne à vivre et à oublier son passé ou au moins le placer au plus profond de son être.

"Ecoute Chris je ne suis pas vraiment une personne gentil et serviable, mais je sais reconnaitre quand quelqu'un est vraiment malade... Et pas que physiquement... Sa ce voit tellement... Tu es terrifié à l'idée que tes coéquipié te retrouve... ça en devient une obsession pour toi de toujours vérifier si tu n'es pas suivit. et sa doit faire souffrir Eria de te voir dans cette état..."

Il avait un peu baisser les yeux mais garda son visage fermer. Il détestait voir quelqu'un dans une pression aussi forte déjà qu'il avait du mal avec son frère... Sa serais quoi avec une autre personne en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 1 Fév - 19:24

Chris écoutait Kurogane, et baissa la tête quand celui-ci lui dit qu'il faisait souffrir Eria, encore plus avec ses problèmes. Pendant un instant, plus personne ne dit rien et l'appartement se retrouva plongé dans un somence pesant... Hormis les bruits de vaisselle que faisait Kurogane en préparant son médicament et la respiration accélérée de Chris, on entendait les mouches voler.
L'ange se déplaça un peu dans son lit, pour voir les geste de l'elf, et fut étonné par l'habiteté dont celui-ci faisait preuve. Il semblait ne même pas prendre le temps de réfléchir à ce qu'il faisait... Chris en vint à se demander où Kurogane avait appris tout ça. Bon nombre d'elfs sont agés de plus de cent ans, et ce n'est pas pour cela qu'ils savent aussi bien préparer des médicaments en un tour de main !

"Accepterais-tu de me raconter un peu ton histoire ?"

Chris posa cette question de manière la plus courtoise possible, car rien qu'en regardant Kurogane, puis en commençant à le connaître, on se doutait qu'il n'aimait pas parler de lui, et sûrement pas de sa vie passée ou présente... D'ailleurs, le visage de l'elf se ferma encore plus, et il ne répondit rien du tout. L'ange comprit alors qu'il refuserait de lui raconter quoi que ce soit.

"Ecoute ! On a tous des éléments de notre passé dont on n'aime pas parler ! Parfois, le passé de quelqu'un est aussi noir que les ailes des corbeaux ou alors c'est loin d'être glorieux et on en a honte... moi le premier !"

Il reprit son souffle, il lui était de plus en plus difficile de parler longtemps sans s'étouffer. Après un long moment, il reprit :

"Si tu refuses de me parler de toi, je refuserai de prendre ton médicament ! En imaginant qu'il me soit nécessaire d'ailleurs..."

Sur ce, il se cala sur son oreiller et attendit que Kurogane daigne ouvrir la bouche. Ca avait l'air si difficile pour lui de parler que l'elf ne pipa mot pendant un long moment, et Chris finit pas s'endormir. Quand il ouvrit les yeux, il se maudit de n'avoir pu résister au sommeil, car après tout, il avait peut-être perdu sa chance d'entendre l'histoire de Kurogane, et en plus, il avait l'impression de se sentir encore plus mal après avoir dormi... avec tous ses cauchemars.
Il tourna la tête et aperçut l'elf à côté du lit, il avait sûrement fini sa préparation... D'une voix qu'il aurait voulu froide, mais il n'y parvint pas :

"Toujours pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 4 Fév - 20:09

Kurogane fut surpris que Chris prenne la parole et quand il compris réellement le sens de ses paroles était une question, car il était concentrer sur autre chose, son visage se ferma, et il ne daigna piper mot. L'ange chercha vainement de lui tirer une phrase au ne serait-ce qu'un mot, il se ferma aussitôt quand il entendit la suite de se que voulait dire Chris. Son passer ne serait peut être pas aussi facile que celui de Chris, daccord, Chris avait eu des moments trop difficile pour que l'in puisse lui dire qu'il n'avait rien vécu. Mais en 230 ans d'existance on en voyait de verte et des pas mur... (sans vouloir être vulgaire). Il en voulait pas lui dire les atrociter qu'il avait du endurer lorsque son frère avait perdu les pédales quand on lui avait dit qu'il devrait vivre cacher à jamais juste parce qu'il avait un jumeaux. Il ne voulait pas lui dire, lui raconter comment Fye avait réagis lorsqu'il avait compris que toute la famille mourait en partit à cause de lui. Et il ne voulait pas non plus raconter la démence de son frère lorsque son jumeaux était mort soit-disant à sa place... Rien que d'y penser, le souvenir lui tira une grimace. Et il fut heureux que Chris se soit endormit bien qu'il eut spécifier qu'il ne boirait pas son médicament s'il ne lui disait rien.
Il en profita pour féfléchir un instant, mais n'eut pas autant de temps qu'il en aurait voulut. Chris se rêveilla peut de temps après qu'il eut fini le mélange.

"Toujours pas ?"

Kurogane tourna un regard dur vers lui. S'il ne voulait pas l'avaler il lui administrerait par intubation s'il le fallait. D'ailleur de pensé à ses souvenir l'avait rendu irritable et il ne segêna pas pour le lui dire en face.

"Ecoute tu m'as énerver et si ne me prend pas ce médicament je te le donne par intubation c'est clair ?! Tu préfère quelle méthode ?"

Il vit que Chris n'avait pas vraiment peur et il poussa un long soupir, il ne pouvait décidement pas résister à l'envi de comblé le fossé qu'il y avait dans sa vie quand il ne pouvait rien dre à personne. Il repris son visage dur et se tourna ver l'intéréssé.

"Ecoute-moi bien espèce d'albinos d'ange, il ya des choses qui vont te paraître folle, qui vnt te paraitre horrible et injuste, d'autre qui te paraîtrons juste triste. Mais je te préviens il y a certain passage que je n'ai pas raconter à Gabriele et si jamais je t'entend en parler avec Eria ou Gabriele je te tue grace au poison, et crois moi je suis efficace en ce domaine."

Pour preuve il lui montra le médicament qu'il avait préparer en quelques minutes à peine.

"Je suis née dans une forêt, j'était alors l'aîner de la famille. 130 ans plus tard mes deux petits frère naissèrent, nous étions si éttoner mon père et moi que ma mère est eu des jumeaux que nous n'avons penser qu'au bonheur. Mais nous avons alors négligé les paroles des sages. Il ne fallait pas de jumeaux, car ceux-ci portait malheur et approtait la mort au sains de la famille. Mon père fut le premier à dépérir, Fye et Yuri était alors si petit et jeune qu'ils ne se souvenèrent plus de lui. Puis ma mère fut prise par la maladie elle aussi, je fut alors seul pour élever mes deux frères, mais ils étaient déjà asser âgée pour comprendre se qui se passait. Nous avons reçut une lettre nous avertissant que si nous ne nous en allions pas nous serions tués, je pris peur pour le reste de ma famille et je me suis donc enfuis avec eux. Mais au moment où nous allions traverser la frontière, des elfs qui avait entedut dire que nous nous en allions sont venu pour mesurer si nous étions digne de pouvoir nous en aller, je fus alors le premier à ma battre mais j'étais faible d'avoir autant courut je n'y était pas habituer. J'ai pus en tuer trois et en blaisser un quatrième, ils étaient en tout dix, Fye voulut se jeter dans la bataille, mais je le retins fermement, je ne pouvais tenir mes deux frères et je comptais sur le plus sage d'entre eux pour se tenir tranquille, hors Yuri ne se décida pas à rester calme et au lieu de Fye il se jeta à son tour dans la bataille. Il fut tuer."

Il avait dit sa brutalement, comme posé sur une table avec une évidence qui faisait souffrir autant qu'un fer rouge posé sur la peau.

"Fye ne cessait de crier et cela me donna des forces, d'avoir vu mon frère se faire tuer. Je les ais alors tous tué, en un seul coup pour chacun. Je rejoignit Fye anéantit par la mort de son frère jumeaux, ils étaient la moitier l'un de l'autre, depuis leur naissance, ils ne s'étaient jamais quitter une seule fois... Il berçait son frère dans ses bras en pleurant et lui supliant de revenir à la vie, mais il était trop tard et son coeur ne battait déjà plus."

Il s'arrêta un instant et repris.

"Après cet aventure Fye se forgea une deuxième personnalité. Lui l'apellait Yuri, comme si c'était son âme qui était revenu pour le hanter, mais c'était juste lui qui devenait complètement fou, mais je me suis rendu comte que quand Fye perdait les pédales, cet entité prenait les commande et Fye était en quelque sorte un spectateur impuissant. Je restait quelques années avec lui puis un beau matin je ne le vit pas. Il était partit et trente années passèrent, je reçut des nouvelles de temps en temsp, comme quoi il était entré dans une section spéciale de l'armée, cela ne me plu pas mais je ne pouvais rien dire. Puis je le retrouvit ici... Voila fini alors bois ton médicament et laisse moi."

Il avait été plus dur qu'il ne l'aurait du mais s'en moqua éperdument.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 4 Fév - 21:27

Chris n’avait pas quitté Kurogane des yeux… Celui-ci avait fini par tout déballer, et l’ange s’en voulut presque de lui avoir demandé d’en parler. Non, en fait, il s’en voulait réellement. Il n’interrompit pas l’elf, et quand celui-ci eut fini, il attendit quelques longues secondes. Mais, il lui semblait qu’il n’y avait rien à dire. Il regarda le bol dans lequel Kurogane avait préparé un médicament, et même si l’odeur n’était pas spécialement alléchante, il but tout son contenu d’un trait. Il toussa deux ou trois fois, puis il poussa un soupir de soulagement. Après tout, ce n’était pas si difficile.
Il posa le bol, et regarda l’elf, mais grimaça quand il se rendit compte que celui-ci s’était assis à côté du lit, de manière à lui tourner le dos. Chris ne voyait pas son visage, mais il n’avait pas trop envie de savoir qu’est ce que Kurogane pensait de lui. Il l’avait énervé, il le savait, mais maintenant qu’il savait, il ne pouvait s’empêcher d’avoir une grande admiration pour l’elf.

« Désolé de t’avoir demandé de me raconter ton passé… Je crois que je n’aurais pas accepté… »

C’était une bien mince consolation pour quelqu’un qui avait du raconter une vie aussi dure. Il se concentra sur ses draps, la tête baissée. Pas très intéressant, puisqu’ils étaient tout simplement blancs. Il finit par prendre la parole, sans quitter des yeux son lit.

« Franchement, ma vie me semble beaucoup plus supportable… »

Il jeta un nouveau coup d’œil à Kurogane, mais il ne bougeait toujours pas, alors il continua.

« Personnellement, mes parents sont vivants ! C’est un plus ! Si on veut… Mon père est un des officiers les plus influents de l’armée, et ma mère est la fille d’un comte… je t’épargne les détails. Quand j’étais très jeune, j’ai du choisir entre un destin à l’armée et un destin dans un manoir… et j’ai choisi l’armée. A cette époque, j’adorais les entraînements à l’épée, le tir etc. Je ne m’étais jamais demandé à quoi me servirait tout ça… jusqu’à ce que je me retrouve pour la première fois sur le champ de bataille. Si on compte en années humaines, j’avais aux alentours de 11 ans. A partir de là, c’est l’instinct de survie qui prime, et j’ai tué, tué et encore tué, juste pour sauver ma peau, et c’est ce que j’ai fait pendant des années… »

Il reprit son souffle, et baissa de nouveau les yeux.

« Mon père m’a fait monter de grade en grade, à une vitesse impressionnante, qui me paraît excessive, même si j’étais le mieux noté. Je pense qu’il s’est servi de sa propre notoriété. Je crois qu’il voulait mon bien, mais sa vision du bien est… unique en son genre… A l’arrivée, on m’a confié de plus en plus de missions, de plus en plus importante, et j’ai un jour été envoyé dans un village d’anges. Là, j’ai rencontré par hasard Eria. En fait, c’est la fille d’un chasseur connu dans la région, et c’est cette famille qui m’a hébergé. Ils étaient les seuls à être au courant de mon statut. La vérité, c’est que, à partir du moment où je suis entré dans l’armée, j’ai commencé à faire des cauchemars comme ceux que j’ai fait aujourd’hui… Pas les mêmes évidemment. Eria s’est occupé quand c’est arrivé là-bas, et je crois que c’est là que je me suis rendu compte que j’étais tombé amoureux d’elle. »

Sans faire exprès, il se cogna contre le mur derrière lui, et réprima un grognement.

« En fait, j’avais deux personnes très chère à mon cœur en ce monde. Eria et Hiroshi, un ami d’enfance, et meilleur ami à l’armée. Nous étions toujours sur les mêmes champs de bataille, et nous avions un accord, celui de veiller l’un sur l’autre pendant la bataille : je devais le protéger quand il était en mauvaise posture, et inversement. Mais un jour, je n’ai pas pu tenir le pacte… J’étais en difficulté, et j’ai été blessé par un arc empoisonné, un poison paralysant. Je ne pouvais plus bouger, et il est venu le protéger, mais lui aussi, s’est retrouvé en danger… et… il s’est fait tué… par derrière un ennemi est arrivé, et je n’ai pas pu empêcher… sa mort. J’ai décidé de quitter l’armée… de m’enfuir. Je ne voulais plus me faire d’autres amis, j’en avais d’autres, qui étaient soldats et je ne voulais pas les voir mourir. Mon propre père s’est opposé à mon départ, et j’ai du rester à ma place de major, mais j’ai déserté… Ma mère, qui était en admiration devant mon père et tous les majors, était tellement déçue qu’elle m’a envoyé une lettre disant qu’elle ne voulait plus de moi, et mon père a décidé de me poursuivre car je le cite : « Je ne permettrai jamais qu’un homme, et encore moins mon fils, salisse notre nom ! » Voilà… jusque là, je pensais être le moins gâté, mais je comprends que par rapport à toi, ce n’est pas si terrible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 4 Fév - 23:22

Kurogane écoutait ce que disait Chris avec attention même s'il ne le montrait pas, c'était toujours une expérience en plus de savoir se que les autres avait vécu et sa lui permettait de savoir se que devait endurer mentalement le jeune ange. Il comprit que la situation de Chris était aussi aisé que la sienne... (c'est sarcastique évidement --"). L'ange devait culpabiliser d'avoir laisser son ami se faire tuer pour le protéger, se qu'avait fait... Il ne put se résigné à repensé à cela, il lui était trop difficile de refouler ses larmes et il ne comptat pas se laisser aller devant le petit makor déserteur albinos...
Quand Chris eut fini il ne put rester plus longtemps de dos à lui et lui lança un regard plein de remords et de compassions, même si son visage restait dur et froid ses yeux exprimait des sentiments qu'il avait rarement eut.

"Malgré se que tu dis Chris, tu as traversé des épreuves malgré tout et qu'elles soient plus dur ou moins dur que les miennes n'y change rien, nous avons tous notre propre histoire, un caractère qui nous est particulier, regarde Eria, elle est douce et gentil, tu es froid et dur. Gabriele est sauvage et adorable... Quand elle veut... Je suis froid ne dévoile pratiquement jamais mes sentiments alors qu'elle les met à jour... Une personne ne peut être pareil qu'une autre sinon se serait ennuyeux... Je ne vais pas te dire que tu es génial et que tu as toute les raisons de vivre, car tous le monde meurt un jour... Et je ne vais pas te dire que ton père à été injuste, je crois d'ailleurs que j'aurais été pire que lui... Je t'aurais carément renié si j'avais eu la même mentalité que lui... Mais je vais te dire qu'Eria tient à toi plus qu'à sa propre vie, et si jamais un jour tu met ta vie en danger, que sa soit de ta faute ou non, elle n'y survivra pas. Alors vie, vie pour elle et pour son bien."

Il fini sa phrase par une seule larme qui se détacha de son oeil en roulant le long de sa joue. Elle se perdit ensuite dans les tissus de son tee-shirt. Il n'y fit pas attention regardant pensivement le visage de Chris.
Il se repris et repris un visage boudeur et dur.

"Bref maintenant que tu as prit se fichu médicament tu vas pouvoir dormir tranquillement espèce d'idiot d'albinos d'ange... J'ai mit un somnifère assez puissant dedans de sorte que tu ne te souvienne même pas de tes rêves..."

Il se tu et laissa un silence pesant reigné sur l'appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Jeu 5 Fév - 20:41

Chris était presque sous le choc. Voir Kurogane verser une larme ! Mais la situation n’était pas assez anodine pour qu’il s’en étonne plus que cela. Il sentait déjà les effets du médicament. Le sommeil commençait tout juste à le prendre, mais il était encore assez réveillé.
Il brisa encore une fois le silence.

« Je me fiche d’être renié ou oublié. Juste, j’aurais aimé que ma mère continue de m’aimer malgré tout, et que mon père n’ait pas mobilisé toute une division… Je pense qu’il ne me juge même plus digne de revenir à l’Armée. Il me poursuit pour me tuer. Parce que, en tant que major, j’ai eu accès à des informations particulièrement dangereuses, et très secrètes. Ils ne veulent pas que je les crie sur les toits, bien que je n’en ai pas l’intention, ils n’ont pas d’autre choix que me faire taire. »

Cette perspective le fit frissonner. Si des soldats venaient à entrer de force dans la ville, mettant en danger la vie des habitants, il ne se pardonnerait jamais ! De toute façon, il n’aurait pas l’occasion de se pardonner de quoi que ce soit, car il serait certainement tué, brûlé et ses cendres dispersées. Et pas devant une foule de soldats et d’officiers, habillés en noir et faisant le salut… Loin de là… Il aurait déjà de la chance qu’on ne crache pas sur sa dépouille… Il secoua la tête, s’en voulant de penser à des choses aussi morbide.
Pour la première fois, depuis un long moment, il avait envie de dormir. Enfin, plutôt, ses yeux voulaient se fermer… Mais il avait besoin de demander une dernière chose avant de sombrer et de risquer de n’avoir plus aucune occasion de faire sa requête. Il saisit la manche et chuchota avec un air de détresse :

« Je t’en prie… je sais que tu as Gabriele, et que tu n’auras pas que ça à faire… Mais si jamais des soldats venaient à Oxbow… Si je suis… tué… j’aimerais vraiment que tu prennes soin d’Eria… Dans la mesure du possible. Surtout, j’aimerais qu’elle m’oublie si jamais… »

Mais le sommeil le prit au dépourvu avant qu’il ait pu finir, et il sombra sans qu’aucun cauchemar ne vienne troubler son repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 8 Fév - 1:44

Kurogane écoutait la dernière phrase de Chris au bord des larmes mais il se retint le temps que l'ange s'endorme avant de pouvoir verser les larnes qui depuis trop lo,ngtemps déjà attendaient. Il se recroquevilla sur lui même et des sanglots le secouèrent, venant de Chris cette requête était impossible à ne pas accepter, mais elle avait été dite avec tant de désespoire dans la voie, qu'on aurait dit qu'il était sur le point de finir mort dans à peine une seconde. Kuroagen avait vraiment l'impression de voir un comndané à mort devant lui en train de dormir paisiblement grace à son médicament. Sa lui rappellait tellement lui quand il avait connu la guerre, quand il avu les meurtres, quand il a vu les massacres dans les villages, il ne voulait plus voir les visages térifier des gens qui allait se faire tuer, il ne volait plus voir la tristesse dans les regard, le désespoir... Cela le rendait malade.
Une minute passa sans que rien ne se passe, l'elf continuait de pleurer en silence de peur de rêveiller l'ange même si celui-ci était tombé dans un sommeil profond...
Il réussi malrgé tout à se calmer et à se ressaisir. Il se releva et débarrassa se qu'il avait ammener à Chris. Il lava la vaisselle qui avait à laver, et rangea un peu.
Bien qu'on le croive sans attache et sans coeur, il était d'une nature asser maniaque et détestait qu'un appartement ou une maison soit mal ranger... Il se rassit au chevet de Chris et attendit qu'il se rêveil, il avait prt un livre et avait mit sur son nez ses lunette. Lire le clamait et lui permettait de pensé à autre chose que ses propres problèmes ainsi que ceux des autres, il aimait par dessus tout les livres fantastique ou les bon romans sur des choses interrssante, il n'avait pas vraiment de préférence en fait, mais tant qu'il avait un bouquin qui le fassinait dans les mains il ne s'en décrochait pas. Il jeta des regards soucieux plusoeurs fois à Chris, il était vraiment triste pour l'ange, lui qui parraissait aussi froid et dur que lui avait en fait une longue et triste histoire. Chris aurait très bien put être son petit frère.
Les blessures que portait celui-ci était prfonde et pensé , mais pas vraiment cicatrisé... Certaine étaient encore vivement ouverte et d'autre toujours aussi rouge... D'autre était bien refermer et cacher mais les marques se voyaient quand même...

"Pauvre gosse... Non, c'est pas une vie pour toi gamin, d'être pourchassé à travers le monde pour être tué, tu mérite mieux. Et Eria saura très bien pensé tes blessures jusqu'à se que tu ne les sentent presque plus... Crois moi gamin, quand tu trouve l'amour, tu trouve toutes les raisons du monde de vivre auprès d'elle..."

Son regard c'était voilé et il pensait derchef à Gabriele qui lui avait appris à vivre en oubliant le monde autour de lui sans pour autant ne pas pensé à ses proches. Elle lui avait montré une autre facète de la vie qu'il ne connaissait pas encore et qu'il était loin de connaitre entièrement, même s'il l'avait exploré encore et encore.
Il attendit patiement que l'ange se rêveil, il n'était pas sûr qu'il le soit, mais il espérait que l'idiot d'albinos avait garver ses paroles dans son crâne pour rester vivant et rester auprès d'Eria, pour le reste de sa vie et sans jamais lui redire qu'il risque de mourir... Quelle idiotie cet ange.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 8 Fév - 15:12

La sensation de froid et de brûlure à la fois, les nausées, le mal de crâne s'en allaient peu à peu avec les cauchemars. Les premiers instants de sommeil s'étaient traduits par la peur de revoir des images qu'il connaissait déjà trop bien. Suivie une envie de rester ainsi pour toujours, et cet instant de repos aurait été parfait s'il avait été réel, et si Eria faisait partie de ses rêves. Mais il n'y avait aucun rêve...
Il avait juste entendu des bruits autour de lui, là où il avait entendu la voix de l'elf, avant que le noir se fit. Il se sentit émergé, et eut l'impression qu'on ne lui avait accordé que quelques minutes, et qu'il avait fermé les yeux depuis peu de temps. Mais les crampes qu'on ressent après avoir été allongé des heures dans une position dans laquelle on n'a pas l'habitude de dormir, lui affirmèrent le contraire.
Il n'avait cependant aucune idée du temps qui s'était écoulé, et il n'ouvrait pas les yeux. Il se sentait particulièrement calme, contrairement à l'instant avant de s'endormir, où la fièvre semblait de ne jamais se rassasier de ses forces. Il se demandait si, par hasard, ce médicament n'était pas un poison mortel, et dans ce cas, il se sentait bien grâce à la mort, ou encore Kurogane lui avait préparé une drogue, et la fièvre ainsi que les douleurs qui vont avec reviendraient bientôt... Ou tout simplement, Kurogane était un génie de la médecine...

**Il faudra quand même que je me réveille un jour...**

Cette perspective ne l'enchantait guère, mais aucun monde n'était parfait, dont celui des rêves, puisque son ange n'en faisait pas partie cette fois.
Il grimaça en ouvrant les yeux, rien qu'à l'idée de la lumière qui allait le submerger et l'éblouir, alors que la douce obscurité du sommeil était si agréable. Cependant, ce à quoi il s'attendait ne se produisit pas. Ses yeux s'habituèrent tout de suite à la réalité. Par la fenêtre de la chambre, aucun rayon de soleil n'attendait de l'aveugler, mais la lumière qu'irradiait la lune noyait la pièce d'un éclat argenté qu'il était aisé de regarder.
Il tourna la tête de gauche à droite, pour se réhabituer à bouger. Il allait parfaitement bien maintenant, la fièvre était tombé, et il n'avait plus mal nulle part. Il n'osait tout de même pas imaginé ce qui se passerait la prochaine qu'il lui arriverait ce genre de chose, et que Kurogane ne serait pas là pour lui donner le sommeil aussi simplement. Il vit celui-ci assis au bord du lit. Il avait le dos tourné, et Chris ne pouvait vois si l'elf s'était endormi ou s'il ne l'avait pas entendu se relever. L'ange s'assit complètement, et toujours sans savoir si l'elf était conscient parla.

"Merci... Elf."

Il tâcha de se rappeler quelle heure il était avant qu'il ne s'endorme, mais tout ce dont il se souvenait, c'était une requête qu'il avait fait à Kurogane, et qu'il n'avait pas eu le temps de finir. A cette pensée, il grimaça. Est-ce que la fièvre était aussi forte pour qu'il demande parielle chose à quelqu'un ? Il n'était pas sûr de ce qu'il avait dit exactement, mais il s'en voulait quand même. Il se tourna de nouveau vers Kurogane.

"Euh... A propos de que je t'ai demandé... C'était stupide, tu n'as pas accepté. J'étais malade, sûrement que je ne savas pas ce que je disais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 8 Fév - 17:46

Il sursauta à peine quand une voie familière rententi dans son dos. Chris c'était bien rêveiller, il le remerciait, puis il lui dit que sa requette n'était pas à accepter, que c'était stupide de sa part d'avoir demander une requette pareil. Kurogane se permis un sourire et se tourna vivement vers l'ange. Les lunettes sur le bout du nez.

"Ce n'était pas stupide espèce d'albinos dégénéré... C'était plutôt désespéré de ta part... Mais ne tinquiete pas je ne le répéterait pas à Eria à condition que tu me donne quelques coup de main des fois, sinon s'en est fini des tous tes secrets, car figure toi que tu à parler en dormant. Même si tu as eu l'impressions que tu ne rêvait pas tu rêvait, et crois moi il ya eu quelques trucs compromettant!"

Il s'excalffa pas trop bruyament pour que le mal de crâne de l'nage ne revienne pas. La situation était bien drôle, entendre un ange parler dans son sommeil... Ce n'était pas donner à tout le monde ! Il continua de sourire bien qu'il eut arrêter de rire. Il avait le moral remonter à bloc et même s'il l'avait veiller toute la nuit et que des cernes commençaient à ce déssiner sous ses yeux il n'avait toujours pas sommeil et risquait de fiare nuit blanche pour une quetrième nuit d'affilé. Gabriele ne serait psa contente... Si elle le voyait comme sa mais il était vraiment trop heureux, même s'il n'y avait acune raison valable tout cela lui avait permis de réfléchir et il se rendit compte qu'il était bien plus heureux que d'autre alors pour qui faire la tête surtout àprès avoir entendu ce que l'ange avait dit !!!
Rien que d'y pensé il contint difficilement un autre exès de rire.

"Enfin bref je pense que tu dois te sentir un peu mieux non? Sinon je vais devoir te faire des piqures à ce stade là, mais ne tinquiete pas sa ne fais absolument pas mal"

Il avait de plus en plsu en sourit au fur et à mesure qu'il parlait. Il fini avec un sourire aussi large que s'il avait vu Gabriele en tenu très légere.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 11 Fév - 0:15

Chris eut très envie de rire en découvrant Kurogane avec des lunettes sur le nez... Mais cette envie s'estompa lorsqu'il entendit se dire qu'il avait parlé dans son sommeil. Il commençait à se poser des questions, sur son supposé sommeil sans rêves. Il se tourna côté fenêtre et se rappela qu'il faisait nuit, et peut-être que le matin n'était pas loin... Cela voudrait dire que Kurogane n'avait pas dormi de la nuit... Bref ! Celui-ci reprit en parlant de piqures et ce fut encore moins drôle...

"C'est... vraiment necessaire... ?"

Demanda-t-il en reprenant son air désespéré.

"Je veux dire... je pense être guéri maintenant, alors, il suffirait que... je prenne soin à ne rien faire de dangeureux pour la santé ces prochains jours et c'est tout... non ?"

Il se reculait à mesure qu'il parlait, pour s'éloigner de l'elf le plus possible. Mais le possible passa bientôt à la chute du lit, alors il dut s'arrêter pour ne pas tomber. Pas la peine de se faire mal quelque part, alors qu'il venait de se réveiller en plein forme ! Il estima que tant qu'il n'y avait pas de seringue dans les parages, il ne risquait encore rien... A vrai qu'elles soient toutes prêtes et planquées sur Kuerogane lui-même... dans ses poches par exemples... Mais Chris se dit que c'était surement difficile de cacher des seringues sur soi...
Il se rapprocha un peu, piqué par la curiosité.

"Au fait... qu'est-ce que j'ai dit dans mon sommeil ?"

Cette question ne lui était pas venu tout de suite, vu qu'elle avait été éclipsé par l'image des seringues prêtes rien que pour lui... Mais après tout, ce qu'il avait pu marmonner en dormant, était peut-être pire qu'une quinzaine de piqures !
Il lança un regard froid et plein de reproche à Kurogane, quand il se rendit compte que l'elf se contenait difficilement, et que c'était à cause de ce qu'il avait prononcé sans s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 11 Fév - 21:10

Kurogane fut surprit de le voir s'éloignit petit à petit de luilorsqu'il parla des sereingues... Il trouvait sa drôle, voir un ange avoir peur des piqures était ilarant. Il se contenta de le regarder avec le plus de patiente qu'il pouvait avoir, c'est-à-dire pas beaucoup... Quand l'ange lui dit que les piqures n'était pas forcément necéssaire il eut un sourire noir et ses yeux eurent un éclats nouveaux...

"Non... mais crois moi sa va beaucoup plus vite qu'autre chose et tu sera remis en moins de deux. Mais après tout si tu en à peur je ne vais pas t'y obliger même si j'en ai préparer cher moi."

Il lui fit un grand sourire qui, sur Kurogane, du faire peur à Chris. Puis l'ange lui demanda se qu'il avait bien put dire dans son sommeul profond. Son sourire resta mais une ombre noir passa dans ses yeux. Certe certain passages étaient illarant mais pas d'autres... Il respira à fond et se lança, il lui devait bien sa.

"Et bien au début c'était très drôle car tu disais:" non maman je veux dormir encore, je ne veux pas aller travailler, je veux voir des filles... Pleins de filles.". Après tu t'es mis à dire que tu avais envi de voir Eria sous la douche ! Et le plus touchant, tu as dis que tu voulais passer ta vie avec elle. A^rès c'est devenu un peu plus noir, tu as dis que tu avais peur quon te retrouve, tu ne voulais pas qu'Eria soit mêlé dans les histoires mais que tu voulais rester auprès d'elle. Et puis tu t'es mit à pleurer un peu, comme si tu étais dans une pièce noir, aussi noir que les ténèbres... Et tu a été agité après sa, puis tu t'es calmé et tu t'es réveillé."

Son sourire c'était peu à peu eclipsé, et une ombre resta sur son visage noir, ses yeux ternes ressortaient, d'un rouge plus foncé, plus rouge sang. Certe cela était un peu drole mais la suite l'était moins et il aurait aimé que le début ne fut que sa et qu'il n'y ai pas eu la suite.
Il jeta un regard à Chris qui était sur le lit, il se demandait se que pensait l'ange.

"Alors albinos... A quoi donc penses-tu ? A comment faire pour voir Eria sous la douche?!"

Sa blague pour faire remonter l'embiance était un peu maigre et il n'était pas sur que Chris aprécie...
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Jeu 12 Fév - 23:11

Chris avait un sourire absent. Il pensait en même temps à tout ce qu'il avait pu voir en dormant pour parler ainsi. Le début ne l'étonna pas, car il parait, d'après sa mère en tout cas, qu'il paralti dans son sommeil étant enfant et qu'il pouvait sortir des trucs comme ça. Seulement, que Kurogane ait entendu le reste, ça ne lui donnait pas vraiment envoe de se rendormir. Il marmonna, et ne savait pas vraiment si c'était audible.

"Alors... finalement.. je suis bon à être enfermé à l'asile..."

Il pensa à Eria, qui était chez elle à cette heure, qui dormait et faisait des rêves beaucoup plus doux. Il se surprit à espérer que malgré tout le mal qu'il lui faisait, il soit dans ses rêves. Il tourna des yeux vides vers Kurogane, et se leva doucement, et titubant, car il s'était levé trop vite, se dirigea vers le meuble sous lequel l'elf avait glissé son épée.

"Cette épée est le seul vestige de mon passé que j'aurais du abandonner et que j'ai pourtant gardé... Elle et le révolver... Et je ne sais pas pourquoi je les ai emmené avec moi. Je suis conscient que c'est comme refuser de s'enlever une épine du pied..."

Il regarda la lame à la lumière de la lune pleine, et effleura les armoiries gravées sur la garde.

"Mais... je crois que je n'ai pas envie de guérir."

Les armoiries brillaient d’une lueur tout autre que la lame. Un peu comme si elles étaient le seul élément de l’épée qui gardaient de la chaleur. Rien sur l’arme ne permettait de voir qu’elle avait tuer des centaines d’hommes, qu’elle avait été témoin des batailles les plus sanglantes, mais tout en elle laissait deviner qu’elle était l’embmême d’une grande famille de guerrier, de laquelle Chris ne se sentait pas faire partie, réellement, car s’il avait été digne de faire partie de cette dynastie, il n’aurais pas fui.
Il jeta un coup d'oeil à Kurogane. Il n'avait pas oublié l'histoire des piqûres, et il n'avait plus vraiment la trouille que Kurogane lui plante ça je ne sais où... Il fixa l'épée, et pendant un très long moment, il ne la lâcha pas des yeux, en pensant que s'il se transperçait lui même, il ne ferait plus aucun mal. Mais l'elf du finir par s'impatienter, ou comprendre ses intentions car il se leva assez vite pour surprendre l'ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Sam 14 Fév - 0:08

Il voyait très bien l'expression de Chris et la reconnaissait pour l'avoir vu quelque fois et en avoir été témoin a son grand malheur. Il se leva et se dirigea vers l'ange.

"Ecoute, je suis pas ton père ni ta nounou... Dis moi quand tu as mal, si tu a toujours des vertige quand tu te lève. Si u sent quelque chose d'anormal, n'hésite pas je suis là."

Il porta la min à l'épée de Chris, et lui lança un regard plein de compassion et de sérieux.

"Ne te déffet pas de ton passé, prend exemple sur lui et évite les erreures que tu as pu déjà faire. Cela te rendra fort."

Il ferma les yeux et eu un triste sourire. Il était bien trop gentil... Il prit un air renfrogner et son visage devint dur mais doux en même temps.

"Bref tu me comprend, tombe plus malade pour moi et surtout pour la miss, elle le surpotera pas. Espèce d'albinos d'ange..."

Il ne put retenir un fin sourire et un rire discret de sortir de sa gorge. Chris était drole, en quelque sorte, il était tellement protecteur avec Eria comme lui dailleur que sa en devenait trèèès drole ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Sam 14 Fév - 16:30

Chris fut surpris par la compassion de Kurogane, mais garda les yeux baissés sur son épée. Il caressa la lame, et eut l'impression de sentir encore l'odeur du sang dont elle avait été recouverte tant de fois. Il se leva sans lâcher son épée, et vit de nouveau les murs tourner autour de lui. Il ne dit rien cependant, l'elf en avait déjà trop fait, il s'assit sur le canapé, en attendant que le tournis passe. Il ferma les yeux, de manière à ne pas voir tout tanguer.

"Tu te doutes des raisons pour lesquelles je ne me tues pas tout de suite."

Il entendit les pas de Kurogane qui se déplaçait, il le sentit à côté de lui, mais un peu loin. Il rouvrit les yeux et constata avec agacement que les murs "dansaient" toujours. Il savait que Kurogane pouvait lui donner un médicament fait maison contre les vertiges, mais il ne pouvait se résoudre de l'obliger encore à s'obliger. Et puis, les vertiges, c'était de la famille des migraines, ça passait.

"Tu n'as pas envie, je sais pas moi, de voir Gabriele... bon, on est au milieu de la nuit et elle dort sûrement mais tu peux lui faire une surprise non ? Lui dire que je suis guéris, comme ça, elle le répète à Eria et tout le monde est content !"

Il n'osa cependant pas regarder Kurogane, parce qu'il savait qu'il n'apprécierai pas cette demande, après avoir promis qu'il resterai jusqu'à être sûr que tout allait bien. Sans même regarder où il allait, il se leva d'un coup, et ferma le plus fort possible ses yeux fatigués et se prit un mur... non, plutôt l'elf en fait, mais il était aussi dur qu'un mur en fait.

"Désolé... et je t"interdis de me demander pourquoi je n'ai pas les yeux ouverts, mais tu as le droit de me traiter de boulet..."

Il chercha son lit à tâton, conscient que le tournis finirait par le faire vomir sur l'heure. Heureusement, le mal de tête était à peine revenu, juste un peu mais c'était incomparable à ce que c'était par rapport à avant, il avait réussi à dormir un moment. Bref, Kurogane avait déjà fait beaucoup pour lui, et il se sentait redevable, et se sentirai ainsi jusqu'à ce qu'il ait pu le remercier comme il se doit. En attendant, il cherchait l'oreiller, pour se coucher dans le bon sens, et ne pas passer totalement pour un abruti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Sam 14 Fév - 22:45

Kurogane le vit se lever et... Rentrer dans lui... L'elf poussa un long soupir à la demande idiote de Chris. Les anges sont décidément tous borné... Il se déplaça et se remit àa parler.

"Si tu veux vraiment que je te traite de boulet je le ferait... Boulet ! Mais je vais dire autre chose, tu es idiot, borné, triste a voir avec les yeux fermer a chercher un oreiller...!"

Un soupçon de moquerie se ressentit à la fin de sa phrase, l'ange avait du s'en rendre sompte. Il était pourtant rester très sérieux bien qu'il était amusé. Il savait parfaitement pourquoi l'ange avait les yeux fermer et pourquoi il ne lui demandait rien.
Il se dirigea vers la cuisine et prit un bol avec d'autre herbe cette fois. Il regarda dans le congélateur de Chris s'il n'avait pas des glaçons et il en trouva. La boissons fini il prit les glaçon et les mit dedans il attendit un moment que le froid se répende dans le verre. Il se dirigea ensuite vers l'ange qui était dans son lit.

"Tient, boi ça, sa te passeras les mots de ventres pour les vertige et prend ce médicament pour le mots de têtes et par la même occasion, les vertiges !"

Il lui tendit un petit médicaments blanc et ovale, avec le verre. Kurogane attendit patiament que l'ange les prennes pour ensuite se poser sur un pouf en face du lit. Il reprit ses lunettes les remis sur son nez et se mit à lire tranquillement se qu'il lisait avant que Chris ne se réveil. Il l'avait commencer juste quand l'ange c'était endormit et maintenant il en était déjà au trois quard... Il lisait trop vite quand il n'avait rien a faire... C'est sa le truc, mais bon il y aura bien un autre bouquin qu'il apréciera.
Il leva les yeux de ses lunettes pour regarder Chris, et pour être sur qu'il ai bien prit son médicaments. Il lui lança un regard noir quand il vit le verre toujours plein.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 15 Fév - 17:03

L'ange n'avait pas quitté des yeux l'elf, sans regarder une seule seconde le verre qu'il lui avait tendu.

*Si ça se trouve, il a vraiment envie de retourner auprès de Gabriele... Mais pourquoi tient-il autant à sa promesse, après tout, je lui ai dis qu'il pouvait y aller, pourquoi reste-t-il à s'occuper de moi ?*

Il se demandait en même temps pourquoi lui-même ne supportait pas qu'on prenne soin de sa petite personne ; il ne comprenait pas le plaisir que certaines personnes y prenaient... de recevoir des soins sans arrêt... Enfin, peut-être en avait-il marre tout simplement. Pour être à la hauteur de sa réputation et surtout continuer de tuer des ennemis à la file, son père le faisait constamment surveiller par des médecins, des infirmières etc Pendant un instant, il pensa que son père le faisait peut-être drogué... Mais il chassa vite cette idée de sa tête... Même près à tout pour la réussite de son fils... non parodn, de son armée, il n'aurait jamais osé !
Il fut tiré de ses pensées en entrevoyant Kurogane tourner la tête. Il tressaillit au regard noir que celui-ci lui lança après avoir fait la navette en tre lui et le verre encore plein. Les flaçons avaient fondus depuis belle lurette, que Chris n'avait pas daigner y toucher. Chris le regarda avec mauvaise humeur, histoire de ne pas trop se faire crier dessus.

"je n'en ai pas besoin ! Tout ce que ça me fait, c'est que je dors des heures d'affilée ! Tu vas me faire tomber dans le coma !"

Il savait bien qu'il racontait n'importe quoi et que Kurogane s'y connaissait bien mieux que lui, mais il ne voulait pas commencer à prendre des potions, des médicaments, à avaler des herbes à la chaîne... Mais il ne se voyait pas non plus se battre avec l'elf pour savoir s'il allait finir par avaler le contenu de ce verre ou pas. Alors, à part la voie du marchandage... que pouvait-il faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Dim 15 Fév - 19:59

Kurogane vit furieusement la mauvaise humeur de Chris, quand celui-ci lui dit qu'il n'allait pas en boire il crut qu'il allait l'étranger et lui faire avaler de force. Il posa son livre violement sur la table en face de lui et posa délicatement ses lunettes... Il n'en avait pas de deuxième paires et Gabriele serait facher s'il les cassait....
Il se leva lentement mais il ne pouvait contenir des tremblements de fureur... Il se dirigea vers le lit aussi lentement que possible et se posa devant Chris le regard aussi rouge que ses pupilles le permettaient.

"Alors écoute, c'est ou les piqures de force, et sa ne fait pas du bien crois moi, ou alors tu avale gentillement TON médicament qui TE feras du BIEN!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Il avait prit le verre des mains de Chris et l'avait posé sur la table, puis avait secouer violement Chris pour essayer de lui faire rentrer dans le crane qu'il devait prendre son médicament.
Il n'allait pas le suporter très longtemps, il avait rarement eu un malade aussi borné... Même à l'armée les soldat n'était pas aussi agaçant...

"Sa suffit maintenant, tu vas arrêter maintenant de faire l'enfant parce que je te jure que je te le fait rentrer par perfusion, et je ne rigole pas !!!"

Il l'avait lacher et le regardait sévèrement comme un enfant qui ne veut pas prendre de bain suaf que Kurogane était bien plus impressionant qu'une mère ou une maîtresse...
Et chris devait bien se rendre compte que Kurogane n'était pas du genre à plaisanter sur ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Lun 16 Fév - 23:04

L'ange se releva pour faire face à Kurogane, déjà que Kurogane est grand, si en plus Chris est assis dans le lit, c'est pas équitable ! Ils se trouvaient nez à nez, et Chris fronça les sourcils, tâchant d'oublier la hauteur à laquelle ses yeux se trouvaient, bien qu'il ne fut pas sujet aux vertiges habituellement, aujourd'hui il n'était plus sûr de rien.

"Je me doute bien que tu n'es pas du genre à plaisanter, mais je n'ai pas non plus d'être drogué à mort ! Qui me dit que ces médicaments sont efficaces sur une longue durée, et puis, je me demande bien qui voudrait écouter un médecin comme toi, je ne suis pas du tout que tu sois entièrement digne de confiance ! (il avait essayé de détacher chaque mot, pour faire comprendre à l'elf qu'il était sérieux, alors qu'en fait, il ne pensait pas un seul mot de sa dernièer phrase)."

Il voulut juste s'avancer pour en rajouter encore un peu, mais les draps le gênèrent, et vu le sens de l'équilibre qu'il se payait à ce moment-là, il s'emmêla encore si bien les pinceaux qu'il se cassa la figure en avant. Et boum, sur Kurogane. Celui-ci ne bougea pas d'un cheveux, alors que Chris y avait mis tout son poids (dans une chute, logique...). L'ange se retrouva la joue appuyée sur le torse de Kurogane. Pour la première fois depuis bien longtemps, l'ange rougit violemment, peu habitué à ce genre de situation. il se recula le plus vite et le plus loin possible, ne faisant pas attention au mur dans lequel il se cogna alors la tête.

"P... pardon !!! "

Pour s'empêcher de bégayer, il attrapa le verre de "potion" et l'avala tout entier d'une seule traite, sans arrêter de rougir, puis, il attrapa son oreiller, le pan de sa couverture, plaça le premier sous sa tête et se recouvra entièrement de la seconde, jusqu'eu sommet du crâne.

"Oublie ça... et ne raconte rien à Eria !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Lun 16 Fév - 23:50

Déjà que Kurogane n'était pas d'humeur... Comment dire... Bon on va dire réjouissante, Chris en avait rajouté une couche... L'el commençait à en devenir fou de ce malade borné et complètement déséquilibré, au sens figuré bien aussi qu'au sens propre. Chris c'était léver sur son litn certainement histoire de ne pas se sentir encore plus inférieur qu'il ne l'était déjà...
Kurogane aurait voulut lui donner une baffe mais dans son état ce n'était pas vraiment la meilleur chose à faire.
Il le laissa donc se casser la figure sur lui. Il ne bougea pas d'un pouce, le poid de l'ange était pour lui un poid plume.
Par contre il avait rarement vu une rougeur aussi vive sur les joue de Chris et cela lui donna une idée...
L'ange prit son verre et le bu d'un trait, puis se coucha dans ses draps, en lui intimant de ne pas en parler à Eria. Oooh non, il n'allait pas en parler mais là, il l'avait bien énerver et il en avait marre. Et comme on dit la vengeance est un plat qui se mange froit...
Il s'approcha du lit et s'assit près de Chris, qui était toujours sous ses couvertures.

"Je ne dirais rien. Mais tu m'as beaucoup énervé, et je ne suis pas du genre à laisser une colère retomber toute seule... Il me faud une compensation..."

Il mit un bras de l'autre côté de Chris pour que celui-ci ne puisse pas s'enfuire...

"Je ne suis pas aussi pire que Fye quand même mais j'adore faire peur au gens, c'est très... Divertissant pour moi."

Ses yeux se plissèrent et ambe passa au dessus de Chris, il se retrouva donc au dessus de l'ange sur le lit.
Il prit la couverture délicatement et la souleva pour voir un visage aussi rouge qu'un pivoine. C'était à mourir de rire mais Kurogane se retint et garda se rire dans ses yeux, son visage lui était parfairtement calme et sérieux, voir intentinet mesquin.
Manquant de patiente il arracha la couverture pour découvrir Chris.
Il porta ses lèvre près du cou de celui-ci en lui tenant fermemant les mains au dessus de l'oreiller.

"Non je ne suis pas comme mon frère mais je suis horriblement rancunié..."

Il posa ses lèvres sur le cou de l'ange en attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 18 Fév - 18:06

Le contact des lèvres de Kurogane sur la peau à peine refroidi de l'ange lui donna des frissons. il eut franchement envie de crier après l'elf, mais par respect pour les voisins, il se retint et se mordit la lèvre inférieur. Il se contenta de parler normalement, mais ce n'était pas évident de ne pas laisser sa voix déraper.

"Non, mais ça va pas ? Arrête, pense à Gabriele ! Et Eria pour moi ? Qu'est-ce qu'elles diraient ? Pitié !"

Dans l'armée, ce genre de rapport étaient fréquents, mais il avait toujours détesté ça, surtout qu'on ne lui laissait pas le choix, et parfois il s'y mettait à plusieurs. Il faut dire, qu'étant le seul ange du dortoir, il en devenait un véritable bouc émissaire. S'il avait osé dire aux autres qu'il était le fils du général Ousaka, ils ne se seraient pas permis, mais plutôt mourir que d'avouer ça à des soldats qui avaient une trouille bleue de ce général.
Il voulut rajouter encore des supplications ou une engueulade, mais Kurogane qui commençait à glisser sur les couvertures, se rattrapa serrant encore plus fort les mains de CHris ce qui lui arracha un petit Aïe qu'il voulait le rendre le plus discrèt possible, sans y parvenir vraiment.

"Heu... Je me demande si le médicament ferait effet sur toi... T'endormir... C'est ce dont tu aurais besoin non..."

Il se rendait bien compte qu'il parlait dans le vide, pendant que l'elf parcourait tout son cou, lui arrachant des frissons, mais pas les frissons agréables que provoquaiet un baiser d'Eria par exemple... si vous voyez ce que je veux dire... Alors l'ange se mit brusquement sur le dos, et étant certain que l'elf se trouvait plus sur sa gauche se redressa d'autant plus vite...

"Arg !"

Ses lèvres entrèrent en contact avec d'autres... ... ... !!!!!!! Celles de Kurogane, qui en fait ne se trouvait pas du tout sur sa gauche, mais bien en face de lui. Trop choqué et surtout pensant à ce que dirait Eria, il resta pétrifié, les yeux plantés dans ceux de l'elf, noirs mais rieurs.

*Mais qu'est-ce qui se passe à la fiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin !!!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 18 Fév - 21:04

Kurogane s'amusait, se vengeait plutôt. Le pauvre Chris était désespérer et essayait veinement de se libéré mais vu ses tremblements il en était incapable. Kurogane fut éttoner de le voir ce retourner et que leurs lèvres se touche, Chris en était complètement débousolé. Kurogane sourit et introduit légèrement sa langue dans la bouche de Chris. Il glissa sa main sous le tee-shirt de l'ange et lui caressa le torse délicatement.
Pfffffff, toujours pareil, il avait du subir pire à l'armée... Kurogane se risqua à aller un peu plus loin, il glissa son autre main dans le pantalon de Chris.

"Alors, mon grand sa fait quoi de se retrouver paralysé de cette manière après tant de temps, je suis sur qu'à l'armée c'était bien pire, je suis d'ailleur plutôt gentil, je pourrais très bien être pire..."

Il bougea la main qu'il avait dans le pantalon de Chris et eut le bonheur de l'entendre essayer de retenir un gémissement, qu'il entendit de toute manière.
Il continua de balader ses lèvres le long du coup de l'ange. Il alla lui mordre l'oreille un petit peu, et sourit pour la deuxième fois.
Il contiua inlassablement en attendant de se que ferais Chris.
Revenir en haut Aller en bas
Chris

avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 26
Localisation : Près de toi si tu veux

MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   Mer 25 Fév - 12:38

Chris ferma les yeux. Quitte à ne pas pouvoir échapper à Kurogane, autant ne pas avoir à assister à la scène, surtout que son point de vue était le pire... Il ne pouvait même pas dire à l'elf de s'arrêter, en fait il ne pouvait même pas parler. Il est vrai qu'à l'armée, quand au lieu d'un homme, il s'agissait de trois ou quatre, c'était bien pire, mais il ne tenait pas à se rappeler ça aussi.
Des gouttes de sueur commençaient à couler le long du front blanc de l'ange, et il pensa si Kurogane faisait exprès de gâcher tous les soins qu'il lui avait donné juste pour se venger... Il mit un temps infini à se rendre compte que puisque les deux mains de l'elf se trouvaient... sur lui (hum hum), il ne lui tenait plus les mains, mais de toute façon, il ne se sentait pas la force de le pousser assez fort, sachant très bien que Kurogane était bien plus costaud que lui, et moins malade aussi.
Son coeur se mit à battre deux fois plus rapidement, et il sentait qu'il étouffait s'il ne respirait pas plus. Mais le "baiser" forcé que lui donnait Kurogane l'empêchait de survenir à ce besoin immédiat. Comme poussé par l'instinct (bon je dirais peut-être pas de survie mais presque (= ), il bougea ses mains assez vite pour surprendre Kurogane et le fit basculer sur le lit, qui heureusement était assez large pour ne pas que les deux hommes ne s'écrasent pas par terre. Cette fois, c'était Chris qui se retrouvaient au-dessus, et il aurait pu en profiter, mais il était trop occupé à essayer de reprendre son souffle sans y parvenir qu'il n'y pensa pas une seconde. Les gouttes de sueur, qui maintenant recouvraient son front sur presque toute sa surface, tomba les unes après les autres sur le visage de Kurogane. Les yeux étaient humides, mais il n'aurait su dire à ce moment si c'étaient aussi des gouttes de sueur qui avaient coulé jusqu'en au bord de ses yeux, ou si c'était des larmes.

"Ne... refait... plus... jamais... ça !"

Il n'ouvrit pas les yeux. Porté uniquement par ses bras au dessus de Kurogane, il s'affala littéralement sur l'elf quand ceux-ci se dérobèrent sous lui. Il se sentait juste la force de respirer et encore, sa respiration s'éteignait petit à petit, sans que le rythme de son coeur ne faiblisse. Il n'aurais pas pu bouger, même si sa vie en dépendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à l'appart' plutôt inhabituel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à l'appart' plutôt inhabituel
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville d'Oxbow :: La Ville ! :: Appartements :: Appartement de Chris-
Sauter vers: